Description

Les bienfaits de la nature

La nature et l’exposition aux espaces extérieurs sont bénéfiques pour notre bien-être. Plusieurs études scientifiques identifient que nature et santé vont de pair.

Sortir, des effets sur la santé à plusieurs niveaux

L’expérience de nature a des effets favorables sur certaines pathologies chroniques : dépression, allergies, troubles de l’attention, obésité, troubles de la vue (myopie). Le contact avec la nature aide à développer et renforcer des compétences psychosociales nécessaires pour prendre soin de soi, des autres et de notre environnement.

La fréquentation et la présence de nature induit également des bénéfices sociaux :

  • Développement de comportements prosociaux
  • Développement de la coopération
  • Baisse des inégalités sociales de santé
    Alix Cosquer - chercheuse en psychologie environnementale à l’Université de Bretagne occidentale

La science suggère aussi que la baisse de cortisol (hormone du stress) la plus efficace se produit entre 20 et 30 minutes de temps passé en nature.
Hunter, M.R. et al. Front Psychol 10, 722 (2019)

Les personnes qui se promènent dans des espaces verts plutôt que dans un espace urbain ont moins de pensées anxieuses (inquiétudes, ruminations, obsessions, doutes, craintes).
Bratman, G.N. et al. Proc Natl Acad Sci USA 112, 8567 (2015)

Le cerveau des écoliers qui passent plus de temps dans la nature augmente de volume dans les zones qui améliorent la mémoire et l’attention.
Davdand, P. et al. Environ Health Perspect 126, 027012 (2018)

Pour plus de détails sur ces dernières données : Prescri-nature

La règle des 3-30-300

La règle des 3-30-300 permet de quantifier le besoin nécessaire d’espaces verts en ville pour une meilleure santé mentale. Elle repose sur 3 facteurs :

  • Voir au moins 3 arbres depuis son logement
  • Vivre dans une ville ou un quartier possédant une couverture arborée de minimum 30%
  • Vivre à 300 mètres maximum d’un parc ou d’une forêt

Développée en 2021 par Cecil Konijnendijk, enseignant-chercheur néerlandais spécialiste en végétalisation urbaine, cette hypothèse a été vérifiée par des chercheurs de l’Institut de Santé Globale de Barcelone. Sur un panel de 3145 participants (de 15 à 97 ans) dont la moitié répondaient aux 3 critères, ils ont comparé les données sur la santé mentale des participants avec la règle des 3-30-300. Les chercheurs ont constaté que l’exposition à un espace de verdure près du domicile est en effet “significativement associé à une meilleure santé mentale, à une baisse de consommation d’antidépresseurs et à moins de visites chez les psychologues et psychiatres” et confirment ainsi les effets positifs sur la santé mentale.
Etude publiée en décembre 2022 dans la revue scientifique Environmental Research

Pourtant, 80% du temps est passé dans des espaces fermés (logement, bureau, voiture, supermarchés…).

Aussi, en France, 80% de la population vit en zone urbaine et 95% sous l’influence de la ville (INSEE). Chaque français·e passe en moyenne plus de 6 heures par jour devant un écran (téléphone, ordinateurs, tablettes, télévisions, consoles de jeux).

Alors, En octobre, Tous dehors !